À votre santé ! – Le vin rouge au menu

Tout le monde veut vivre vieux et en santé. En général, l’alcool n’est pas de la partie pour ce qui est de la longévité cependant, lorsque des études démontrent les bienfaits de consommer du vin rouge quotidiennement à plusieurs niveaux, il y a de quoi réjouir les épicuriens.

vin-rougeOn savait depuis déjà une dizaine d’années que le vin rouge consommé en modération contient des ingrédients et substances qui sont bénéfiques pour le cœur mais voilà qu’il serait aussi avantageux pour le système nerveux, le cancer et même la dentition ! Le vin rouge est bon pour la santé mais les études s’entendent pour dire que l’alcool dans celui-ci n’y est pour rien. Ce qu’il contient par contre est des antioxydants assez puissants qui protègent les cellules de ne corps des dommages causés par des molécules instables.

Les bienfaits du vin rouge sont les mêmes pour les hommes que pour les femmes cependant, les hommes peuvent généralement en consommer plus étant donné leur plus grande masse corporelle. Ces derniers peuvent prendre de un à deux verres de 4 onces de vin rouge par jour et les femmes pour leur part, seulement un verre. Il est très important de s’en tenir à une modération car autant le vin rouge peu être favorable à ce niveau autant en consommer davantage peut entraîner des problèmes cardiaques, de foie et autres problèmes de santé générale.

Les flavonoïdes et les réservatrols sont les deux types d’antioxydants qu’on distingue dans le vin rouge. Les flavonoÏdes sont des antioxydants que l’on retrouve dans la plante (vigne) plus particulièrement dans la peau du raisin qui est responsable de la couleur bourgogne du vin rouge. Les réservatrols sont aussi des composantes produites par la vigne qui aide celle-ci à combattre les infections et autres maladies de la plante. Cette catégorie d’antioxydants est connue sous le nom de polyphénols. Votre choix de vin rouge peut faire une différence. Le Cabernet Sauvignon est le vin qui contient le plus antioxydants, suivi du Sirah et le Pinot Noir. Les Merlots et Zinfandels ont également des antioxydants par contre en moins grande quantité que d’autres.

Les bénéfices de consommer du vin rouge ont fait l’objet de plusieurs recherches. D’abord, boire du vin rouge modérément diminue les risques de maladies cardiaques. Les flavonoïdes du vin sont responsables de la diminution du « mauvais » cholestérol dans le sang et augmente par le fait même le « bon » cholestérol. Ces antioxydants empêchent les plaquettes sanguines de coller ensemble diminuant la formation de caillots qui peuvent mener à une crise cardiaque.

Un deuxième avantage est la protection contre le cancer. Cette fois ci, le réservatrol testé en laboratoire a révélé une réduction d’incidences à tumeurs. Les recherches ont prouvé que les hommes qui boivent du vin rouge peuvent voir leur risque de cancer de la prostate diminuer de moitié.

Les scientifiques ont aussi trouvé que le réservatrol est capable de bloquer la formation d’amyloïde qui sont des peptides néfastes pour le système nerveux. Ils sont les signes caractéristiques de l’Alzheimer. Donc, un autre bienfait du vin rouge qui est significatif.

La science continue de trouver des nouvelles façons dans lesquelles les antioxydants du vin rouge sont favorables au corps humain. Le vin rouge serait responsable d’une diminution de l’inflammation causée par des maladies de gencives, un autre bienfait pour la santé buccale.

Le vin rouge est un « médicament » qui est plaisant à prendre … encore faut-il le faire intelligemment.