L’Ostéoporose – pas juste une « affaire de femme »

Les femmes ont largement une avance sur les hommes pour ce qui est de prendre soin de leurs santés. Elles sont généralement plus attentives à celle-ci que les hommes. Elles sont plus nombreuses à évoquer des problèmes de stress, de sommeil entre autres et d’avoir recours à des informations sur la santé générale à travers les médias et surtout l’internet. La gent féminine est plus à l’écoute de son corps. Heureusement, le vent à tendance à changer et de plus en plus d’hommes trouvent important de mieux s’informer et de consulter en cas de doute de problèmes de santé.

OstéoporoseL’ostéoporose est souvent un sujet qu’on qualifie de féminin. Cette condition médicale touche des millions de femmes dans la cinquantaine cependant, on a tendance à oublier que cette maladie peut aussi toucher les hommes. Il faut savoir que l’ostéoporose est une maladie définie pas une masse osseuse très faible et une détérioration du tissu osseux entraînant ainsi des risques de fractures due à une fragilité osseuse. Les fractures particulièrement de la hanche, de la colonne vertébrale et du poignet sont fréquentes. En effet, l’ostéoporose touche quatre femmes pour un homme. Le sexe masculin est moins disposé à cette maladie car sa masse osseuse initiale est plus élevée et le déclin des hormones sexuelles qui survient lors de la ménopause chez la femme ne touche pas les hommes de la même manière.

Une étude récente démontre que les hommes sont beaucoup moins susceptibles que les femmes de subir des examens destinés à déceler l’ostéoporose cependant, ils sont plus à risque de souffrir des conséquences plus graves de cette condition. L’ostéoporose est souvent plus fatale chez les hommes après une fracture que chez la femme. Cette même étude révélait que la majorité des femmes seraient favorables et passeraient des tests pour déceler la maladie si ceux-ci étaient offerts, tandis que seulement 25% des hommes seraient favorables aux tests.

L’ostéoporose chez l’homme se caractérise souvent par la déminéralisation osseuse. Celle-ci est fréquente chez l’homme dans la cinquantaine tout comme la femme. C’est une condition qui augmente avec l’âge et le déclin hormonal inévitable qui accompagne le vieillissement. La baisse de testostérone est un facteur aggravant ainsi que le déficit de vitamine D, le manque d’activité physique et une alimentation affichant des carences au niveau de la nutrition.

Même si la problématique de l’ostéoporose masculine est sous-estimée, il existe des traitements efficaces pour traiter celle-ci. Des médicaments anti-ostéoporotiques sont disponibles et adaptables aux différentes conditions des patients. Il faut en tout premier lieu corriger la carence en vitamine D de l’organisme. La vitamine D est essentielle pour le bon fonctionnement des os. Il est préférable d’adopter de saines habitudes de vie donc d’arrêter de fumer si tel est le cas, et de limiter l’alcool. Des traitements dont les bisphosphonates, le tériparatide peuvent être efficaces. L’acide zolédronique, de dénosumab sont aussi des traitements qui diminuent le risque de fractures vertébrales chez les patients atteints de certains cancers.

Il faut sensibiliser les hommes à l’importance de tests de dépistage de l’ostéoporose. Il ne faut pas négliger cette situation qui peut provoquer des fractures qui peuvent être mortelles. L’ostéoporose n’est pas juste une « affaire de femme » – c’est une question de santé pour tous.