Panne ou … dysfonction érectile ?

Un incident … un de trop ! Cette fois où toutes les planètes étaient enlignées et que cette relation sexuelle était voulue, attendue et  où les préliminaires étaient parfaits !  Mais non, malgré une attirance  et une  excitation  palpable qui étaient au rendez-vous – l’érection elle,  ne l’était pas.  Faut-il s’alerter d’une telle situation.  Quand faut-il penser qu’un problème plus grave de dysfonction érectile existe ? Pour connaître la réponse à ces questions, il faut d’abord savoir qu’elles sont les causes des troubles d’érection et aussi leurs symptômes.

Tout d’abord, la dysfonction érectile est une incapacité répétée à avoir une érection ou à la maintenir.  Une panne «occasionnelle » est tout à fait normale et ne devrait créer aucune inquiétude chez l’homme qui est en bonne santé générale, ni chez le ou la partenaire.   Ce qu’il faut savoir est que la dysfonction érectile est un problème assez fréquent qui touchera la moitié des hommes de 40 à 70 ans à divers niveaux au cours de leurs vies.  De nos jours, les hommes ont beaucoup plus de moyens et de possibilités lorsqu’il s’agit de troubles de la sorte et ces pannes ou problèmes parfois plus graves peuvent se traiter généralement rapidement.

Des études révèlent que les hommes de 50 à 70 ans sont ceux qui sont le plus touchés par la dysfonction érectile, le vieillissement  expliquant ce phénomène.  Cependant, les hommes plus jeunes ne sont aucunement à l’abri de cette condition.

Les causes de la dysfonction érectile peuvent être de nature physique ou alors psychologique.  Selon les causes,  des traitements s’offrent aux hommes en fonction de celles-ci.  Dans 20% des cas, la nature des troubles érectile est de nature psychologique.  Pour savoir si la panne est d’ordre psychologique, le cas est simple : si l’érection matinale ou nocturne continue ainsi que pendant la masturbation, les probabilités que le trouble soit psychologique est grande.  On parle ici d’hommes de moins de 45 ans.   Les facteurs psychologiques responsables d’une dysfonction sont nombreux : l’anxiété de performance sexuelle, la peur d’une érection insatisfaisante (le manque de confiance en soi), la routine, l’ambiance dans le couple, le comportement du ou de la partenaire et bien évidemment le stress.  Le stress peut faire des « ravages » au niveau de notre vie sexuelle si il n’est pas bien géré.  Dans ces cas, une consultation chez votre professionnel de la santé vous dirigera vers le bon traitement au niveau médicaments (Viagra, Cialis, Levitra et autres) et pourra aussi vous référer en thérapie selon votre condition.

Pour ce qui est de la dysfonction érectile causée par une affectation physique ou par le vieillissement, les causes sont aussi nombreuses mais font l’objet de traitements efficaces tout autant que  les causes qui sont psychologiques. Elles sont :  les maladies coronaires, la  haute pression, le diabète, les maladies neurologiques, la chirurgie liée au traitement de cancer de la prostate, la consommation de tabac, d’alcool et de drogue, la prise de certains médicaments, des problèmes hormonaux, le cancer, l’obésité, etc.

Ce qu’il faut retenir de tout ça c’est qu’une panne d’érection est tout à fait normale mais qu’à répétions, il faut consulter un professionnel de la santé qui saura vous traiter de manière adéquate selon vos causes et symptômes.  Il ne faut surtout pas éviter de parler de la situation qui pourrait s’aggraver si non traitée.   Prenez votre vie sexuelle au sérieux !  Il en est de votre santé générale.