Plus on est paresseux, plus dure la vie?

Les scientifiques disent que ceux qui dorment longtemps et ne s’épuisent dans le sport, ont moins de maladies que les athlètes professionnels.

La mode au mode de vie sain, bat ces derniers temps tous les records de popularité. Les gens séchangent des exercices et régimes, indiquent combien de kilomètres ils ont couru le matin ou dans la soirée. Les jeûnes montrent à tout le monde leurs photos dans les salles de sport et sont fiers des cubes sur leur ventre.

sport est dangereux pour la santéPendant ce temps, les scientifiques affirment que le sport est dangereux pour la santé. Et la passion excessive par le fitnes peut bien nuire. Les allemands Peter Axt et Michaela Axt-Gadermann, les spécialistes en médecine du sport, ont même écrit un livre à ce sujet, ayant recueilli de nombreux chercheurs scientifiques. Et ces études affirment que la montée précoce matinale et des courses épuisantes ne vous amèneront pas du tout à la longévité. Et le couple Axt a donné à son livre le nom correspondant – « Les paresseux vivent plus longtemps« .

Courir vers une crise cardiaque …

Les auteurs fournissent des preuves qu`un grand sport prive la santé – les marathoniens meurent d`infarctus, d`arrêts du coeur, de rupture des artères. Les gens, qui dépensent 6-7 heures par semaine à des entraînements épuisants, se trouvent dans la zone du risque oncologique.

Les auteurs amènent les exemples inverses – la reine-mère britannique, qui ne s’épuisait pas à la course, a vécu jusqu’à 100 ans, Churchill, dont la devise était « Aucun sport » a vécu jusqu’à 91 ans. Et en général, les gens qui ne sautent pas du lit avec les premiers rayons du soleil, et se permettent de dormir jusqu’à 8-9 heures, sont plus sains de ceux qui en entraînant la volonté, sortent du lit chaud pour courir.

Alors, combien faut-il avancer?

Les auteurs apportent des exemples de combien nous devons nous déplacer pour être en bonne santé:

  • Trois ou quatre fois par semaine de marche rapide pendant une demi-heure;
  • Trois fois par semaine des exercices sur l’extension pendant 10-15 minutes;
  • La méditation péripatéticienne – un programme qui combine des mouvements assez vigoureux, alternant avec la détente.

Mais les docteurs estiment que cela ne suffit pas. Premièrement la marche doit être quotidienne, le minimum de 40 minutes – est une néssessité minimale aérobie, qui permet au coeur et aux vaisseaux sanguins de recevoir l’oxygène nécessaire et de rester sain. Les exercices aérobies – de trois à quatre fois par semaine, comme la course, le vélo, la natation, doivent être combinées avec des étirements de musculation. Les entraînements de force aident en particulier à soutenir la masse musculaire. Et les muscles sains donnent des articulations saines.