Que l’organisme veut-il nous dire sur la langue du corps? suite

– En nous endormant, nous tressaillons

Parfois nous avons le temps de sentir cela, quand, en échouant au rêve, soudain nous nous réveillons rudement, parce que les mains-pieds se sont tordues eux-mêmes. C’est normal, mais incommode. Le fait est que la respiration se calme, le pouls est ralenti, les muscles se détendent, et l’organisme s’effraie comme si nous pouvons nous figer… du tut. Et avec ce « tressaillement » le cerveau nous éveille pour reprendre une respiration normale pour qu’elle ne soit pas trop rare. Un contrôle constant comme ca, oui.

– Nous avons «des doigts vieux»

Quand nous restons longtemps dans la baignoire ou lavons quelque chose, les coussinets des doigts deviennent plissés. Les enfants aiment examiner les dessins sur « des doigts vieux ». La peau des coussinets des doigts et les talons est jusqu`à quatre fois plus épaise, que sur d’autres terrains du corps. C’est pourquoi elle absorbe mieux l’eau et « gonfle ».

– Nous avons des frissons

La chair de poule« La chair de poule » apparaît quand nous avons froid, mais il arrive encore qu`une musique ou un film impressionnent «jusqu’aux frissons». L’explication est simple, à nouveau c`est le patrimoine ancien. Nos ancêtres, comme nous le rappelons, étaient chevelus. Et quand nos ancêtres avaient froid ou peur, les cheveux sur leur corps se dressaient (pour l’échauffement et l’intimidation). Au cours des siècles le poil est tombé, de sorte que chez nous se dressent seulement des frissons.

– Nous avons les larmes

Pourquoi coulent les larmes, quand dans l’oeil se trouve le grain de poussière, plusieurs connaissent cela. Ce réflexe lave la boue et protège l’oeil contre les éraflures et les endommagements. Mais pourquoi nous voulons sangloter de douleur et d`émotions, les scientifiques ne l’ont pas éclairci jusqu’à maintenant. Il y a des légendes qui disent que les larmes insensibilisent, réduisent l’effort de l’écorce de l’encéphale, mais… ce sont seulement des suppositions.

– Nous rougissons

Les vaisseaux sanguins s’élargissent, la peau rougit. Si on a trop chaud, cela vient de la température. Et cela arrive encore avec la honte, les joies, l’amour etc. Les vaisseaux sanguins réagissent effectivement aux émotions. Les emotions, c`est un changement de la concentration d’hormones dans le sang (y compris de l’adrénaline), en réponse à ce changement les vaisseaux de la peau se dilatent, et nous rougissons. L’un rougit beaucoup, l`autre peu – tout dépend de gènes. Le même mécanisme est déclenché lorsque nous pâlissons, mais dans ce cas, les vaisseaux se serrent.

– Nous suons

Le transpiration est une réponse normale à la chaleur. Pour refroidir la peau, le corps sécrète un liquide qui s’évapore de la surface du corps et emporte avec soi la chaleur excédentaire.